Guide-conférencier

 

Modalités de délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier 

Rappel de la mission du métier de guide-conférencier :

.
Le guide-conférencier assure des visites commentées (conférences, animations pédagogiques) en français ou dans une langue étrangère, dans un espace ouvert ou fermé.
 
Guide-conférencier image site
 

C’est un médiateur culturel qui conduit des visites, des conférences dans les territoires et les lieux patrimoniaux, dans une démarche de valorisation du patrimoine. Il conçoit et fait vivre oralement des actions de médiation dans le champ de la connaissance, à destination des publics dans les territoires et lieux patrimoniaux.

Textes de référence :

  • le code du tourisme, et notamment ses articles L. 221-1 à L. 221-4 et R. 221-1 à R.221-14 ;
  • l’arrêté ministériel du 9 novembre 2011 modifié relatif aux compétences requises en vue de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier aux titulaires de licence professionnelle ou de diplôme conférant le grade de master ;
  •  l’arrêté ministériel du 7 mars 2012 relatif à la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier ;
  • l’arrêté interministériel du 28 décembre 2016 modifiant l’arrêté du 9 novembre 2011 relatif aux compétences requises en vue de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier aux titulaires de licence professionnelle ou de diplôme national de master ;
  • le décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques ;

Modalités de délivrance de carte de guide-conférencier :

Conditions d’obtention :

La carte de guide-conférencier est délivrée par le Préfet du lieu de domicile du demandeur qui réside en France :

  •  aux titulaires de la licence professionnelle de guide-conférencier.
  •  aux titulaires d’un diplôme conférant le grade de master qui ont validé une unité d’enseignement « compétences des guides-conférenciers », une unité d’enseignement « mise en situation et pratique professionnelle » et une unité d’enseignement « langue vivante étrangère ». La délivrance de la carte professionnelle est assujettie à la présentation d’une annexe descriptive au diplôme mentionnant la validation de ces unités d’enseignement ou d’une attestation délivrée par un établissement d’enseignement supérieur habilité certifiant la validation des unités d’enseignement.
  •  aux titulaires d’un diplôme conférant le grade de master justifiant au minimum d’une expérience professionnelle d’un an cumulé au cours des cinq dernières années dans la médiation orale des patrimoines, en référence aux compétences définies aux paragraphes I et II du A de l’annexe II de l’arrêté ministériel du 9 novembre 2011 susmentionné, et ayant au minimum le niveau C1 du cadre européen commun de référence pour les langues dans une langue vivante étrangère, une langue régionale de France ou la langue des signes française.

Chacune de ces unités d’enseignement atteste des compétences définies à l’annexe II de l’arrêté ministériel du 9 novembre 2011.

Le demandeur peut solliciter des mentions particulières, en lien avec l’exercice de la profession, à inscrire sur la carte (mention linguistique ou mention scientifique et culturelle). Cela doit être mentionné sur la lettre de demande qui devra alors être accompagnée d’un justificatif.

Exemple de libellé de mentions particulières : « Allemand, archéologie, architecture ».

Constitution du dossier de demande :

  •  le formulaire de demande complété ;
  •  une photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité ;
  •  un justificatif de domicile ;
  •  une photo d’identité récente ;
  •  une photocopie : de la licence professionnelle,
  •  ou du diplôme conférant le grade de master, complété par : une annexe descriptive au diplôme mentionnant la validation des trois unités d’enseignement précitées,
  •  ou une attestation délivrée par l’établissement d’enseignement supérieur habilité certifiant la validation de ces unités d’enseignement ;
  •  ou tout document justifiant d’une expérience professionnelle (attestation d’employeur, contrat de travail, ...) d’un an cumulé au cours des cinq dernières années dans la médiation orale des patrimoines, et tout document justifiant du niveau C1 (« Niveau autonome ») du cadre européen commun de référence pour les langues dans une langue vivante étrangère, une langue régionale de France ou la langue des signes française.
  •  une enveloppe timbrée libellée à l’adresse du demandeur.

Formulaire de demande

La carte de guide-conférencier est pérenne et nationale. Une demande de changement de mention particulière ne justifie pas la délivrance d’une nouvelle carte.

Pour plus d’information sur les métiers du guidage, vous pouvez consulter le site internet suivant : http://www.entreprises.gouv.fr/tourisme/metiers/guide-conferencier.