Hébergement d’urgence

 

Présentation du dispositif de veille sociale en Creuse au titre de la période hivernale 2014-2015

L'offre d’hébergement d’urgence existe sur l’ensemble du département par l'implantation d' « abris de nuit » sur les communes de Boussac (1 place), d'Auzances (2 places), Felletin (2 places), Bourganeuf (2 places), La Souterraine (2 places) et Guéret.

L'abri de nuit de Guéret a une capacité de 7 places avec une possibilité d'une augmentation de 3 places en cas de besoin de renforcement des capacités. Il est à noter que les autres abris de nuit sont en capacité d'augmenter leur accueil dans le cas de période de grand froid.

L'abri de nuit s'adresse aux personnes seules ou en couple sans enfants. Pour les autres demandes, l’hébergement d’urgence est alors assuré soit sur la structure collective soit dans le cadre de nuitées d’hôtel.

Pour les nuitées d’hôtel, en 2013 : 467 nuitées ont été assurées pour 108 personnes ; en 2014 : 421 nuitées pour 63 personnes.

L’abri de nuit de Guéret est ouvert de 18h30 à 8h30. Un agent d'accueil est présent de 18h30 à 20h. Les orientations vers l'abri de nuit sont assurées par l'équipe du SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation et un accompagnement leur est proposé.

Il comporte un coin cuisine et un stock d'alimentation est mis à disposition des personnes hébergées afin qu'elles bénéficient d'une restauration.

En cas de période de grand froid, il est demandé aux gestionnaires des abris de nuit de :

- rester ouverts la journée,

- offrir la possibilité aux personnes de prendre des repas chauds,

- assurer l’hébergement le temps d’une orientation vers une structure adaptée à leur

situation.

Caractéristiques des publics pris en charge dans le département de la Creuse

L’analyse de la typologie du public est effectuée sur la base des données collectées par l’abri de nuit de Guéret ; elle reflète cependant celle du public des autres abris de nuit.

- une population qui reste majoritairement masculine : 94 % en 2013 et 90 % en 2014, composée de personnes seules 86 %. Les couples sont en augmentation : 12 % en 2014 (8 % en 2013 et 5 % en 2012)

- 87 % des personnes sont de nationalité française

- la tendance à un rajeunissement du public se confirme pour les 18-25ans : en 2013 : 17 %, en 2014 : 26 %

- la part des personnes en grande difficulté au regard de l’insertion professionnelle est en augmentation puisque la proportion des personnes sans diplôme est en augmentation de 6 points entre 2013 et 2014 ; elles représentent 50 % en moyenne sur l’année.

- les personnes sont à 90 % sans domicile fixe, en progression constante puisque sur les années précédentes elles représentaient 78 %, 72 % et 65 % au regard des autres situations de personnes sortant d’institution (détention, hospitalisation)

- la part des personnes sans ressources est également en augmentation 42 % (25 % en 2013), avec une diminution de 5 points pour les bénéficiaires du rSa (35 % en 2014).

Cette dernière donnée montre l’importance de l’accompagnement qui est assuré par l’équipe du service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) afin que les personnes accèdent à leurs droits et puissent construire un parcours de stabilisation avec un objectif d’insertion socio-professionnelle.

L’activité du 115 sur l’année reste stable avec une moyenne journalière d’appels de 5 appels.

30 % de ces appels concernent une demande d’hébergement, les demandes d’information oscillent entre 30 et 60 % selon les périodes de l’année.