Inscription à l'examen du BNSSA 2017

 
Inscription à l'examen du BNSSA 2017

Examen le 9 mai 2017, date limite du dépôt du dossier le 25 Avril 2017

La session 2017 du BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) et du recyclage du BNSSA aura lieu cette année à Guéret le mardi 9 mai 2017.

Vous trouverez ci-dessous le dossier d’inscription :

> Fiche d'inscription examen BNSSA 2017 - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

> Fiche d'inscription examen BNSSA 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb


Les épreuves du BNSSA

Les épreuves du BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) ont été modifiées par l'arrêté du 22 juin 2011. Pour pouvoir se présenter à l'examen, le candidat doit être titulaire du certificat de compétences de secouriste appelé "premiers secours en équipe de niveau 1" (PSE1).

Il doit réussir les 4 épreuves suivantes mentionnées ci-dessous. Pour conserver la validité de ce diplôme, il faudra ensuite repasser tous les 5 ans un examen d'aptitude comprenant la première et la troisième épreuve.

Épreuve n°1 : Parcours de sauvetage aquatique

Temps limite : 2 min 40 (3 min s'il s'agit d'un examen de prolongation)

Matériel : Aucun, pas de lunettes ni de pince-nez

Il s'agit d'un parcours continu de 100 mètres composé de :

  • Un départ du bord du bassin ou d'un plot de départ, suivi de 25 mètres nage libre en surface.
  • Deux fois 25 mètres comprenant à chaque fois 15 mètres en apnée.
  • Un plongeon canard et la recherche d'un mannequin situé à une profondeur comprise entre 1,80 et 3,70 mètres
  • Le remorquage de ce même mannequin sur 25 mètres en gardant la "face visage" hors de l'eau

Épreuve n°2 : Sauvetage avec palmes

Temps limite : 4 min 20

Matériel : Palmes, masque et tuba

Il s'agit d'un parcours continu de 250 mètres.

Après le signal du départ, le candidat s’équipe de ses palmes, son masque et son tuba, dans ou hors de l'eau :

  • Il parcourt 200 mètres nage libre ;
  • Il récupère un mannequin situé à une profondeur comprise entre 1,80 et 3,70 mètres,
  • Il remorque ce même mannequin sur 50 mètres en gardant la "face visage" hors de l'eau.

Le candidat doit impérativement utiliser le matériel (palmes, masque et tuba) lors des 200 premiers mètres. En cas de problème dans son utilisation, il doit le remettre en place sans prendre appui. Pour le remorquage il est possible de ne plus utiliser le tuba et le masque.

Épreuve n°3 : Secours à une "vraie" victime

Temps limite : Pas de temps limite, le jury apprécie la prestation du candidat

Matériel : épreuve effectuée habillé (short et tee-shirt) sans lunettes ni pince-nez

Un examinateur simule une détresse à une distance comprise entre 15 et 25 mètres du bord. Simulant la panique, il saisira le sauveteur qui approche.

Le candidat :

  • Nage vers la victime
  • Se dégage de sa prise.
  • Transporte la victime en sécurité vers le bord et la rassure pendant le trajet.
  • Sort la victime de l'eau par le bord du bassin, sans utiliser les échelles ou tout autre moyen matériel
  • Sécurise la victime sur le bord et effectue une vérification des fonctions vitales

Le candidat explique ensuite sa démarche au jury.

Épreuve n°4 : Épreuve théorique (QCM)

Il s'agit d'un questionnaire à choix multiples composé de 40 questions. Pour chaque question, 3 à 5 réponses sont proposées et une ou plusieurs sont justes. Le candidat marque un point lorsqu'il a coché toutes les bonnes réponses et aucune mauvaise sur une question. Aucun point n'est retiré en cas de mauvaise réponse. Le candidat réussi l'épreuve s'il marque au moins 30 points.

D'après l'arrêté du 22 juin 2011, voici l'ensemble des sujets qui peuvent être abordés lors de ce QCM :

  • Secourisme
  • Aspects juridiques et réglementaires concernant la sécurité et le sauvetage aquatique
  • Textes sur l'organisation et la sécurité des lieux de baignade
  • Signalisation d'un poste de secours
  • Signalisation des aides et matérialisation des lieux de baignade
  • Balisage
  • Règlements sur la conduite des embarcations et la pratique des sports nautiques et subaquatiques dans la zone littorale
  • Organisation des secours
  • Dispositions matérielles d'organisation et d'activation des postes de secours
  • Mise en œuvre des moyens d'alerte
  • Connaissance et diffusion des informations météorologiques
  • Observations du champ de surveillance, diffusion des incidents, modalités d'alerte du poste de secours
  • Connaissance de l'organisation des structures publiques de secours, conduite à tenir en cas d'accident
  • Mesures conservatoires
  • Premiers soins d'urgence
  • Alerte des secours publics
  • Mise en œuvre de moyens supplémentaires de secours.